Tinder invite ses utilisateurs à ne plus prendre de selfies avec des tigres

L’application de rencontres a été interpellée à ce sujet par Peta.

Tinder fait un geste en faveur des animaux sauvages. Interpellée par Peta Australie en raison de la recrudescence de photos de profil où les utilisateurs posent avec des tigres et autres félins sauvages, l’application de rencontres leur a lancé un appel le mois dernier, les invitant à supprimer ce type de photo.

«L’heure des selfies avec des tigres est révolue»

Dans sa lettre à Tinder, l’association de défense des animaux signale que le phénomène a pris de telles proportions qu’il existe des blogs dédiés aux «mecs de Tinder avec des tigres». Qu’à cela ne tienne, l’application a décidé d’agir, comme lui suggérait Peta, à l’occasion de la Journée mondiale du tigre, le 29 juillet.

«L’heure des selfies avec des tigres est révolue. Le plus souvent, ces photos exploitent de magnifiques créatures violemment retirées de leur habitat naturel pour être mises en captivité. Les animaux sauvages méritent de vivre en pleine nature», a indiqué Tinder sur son blog, appelant ainsi ses utilisateurs à retirer leurs photos avec des animaux sauvages, promettant par la même occasion un don de 8.500 euros à Project Cat, une ONG dédiée à la protection des tigres.

D’autres propositions de selfies vertes

A la place, l’application mobile propose à ses utilisateurs d’autres types d’activités soucieuses de l’environnement et des animaux à prendre en photo: «planter un arbre, marcher pour vous rendre au travail, mettant ainsi à l’honneur la fibre écologique qui sommeille en vous, faire du bénévolat dans un refuge pour animaux, préserver nos ressources en eau en buvant du rosé, vous régaler d’un plat estival de falafels aux graines de sésame dans votre restaurant végétarien préféré».

Article écrit par Corentin Chauvel

Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.