Pamela Anderson demande à des prisons australiennes de servir uniquement des plats végétaliens

L’ancienne actrice estime que cela pourrait compléter un nouveau programme de réduction de la violence.

Comment aider à réhabiliter les détenues australiennes? Par un régime alimentaire végétalien, estime Pamela Anderson, qui a proposé cette initiative cette semaine au responsable des prisons de l’Etat du New South Wales.

L’Américaine a saisi au bond l’occasion du lancement d’un programme de yoga et de méditation dans les établissements pour femmes locaux afin d’aider à réduire la violence.

Une meilleure santé des détenues et des réductions de coûts

«Non seulement fournir de la nourriture vegan honorerait l’un des principes directeurs du yoga, la non-violence en épargnant la vie des animaux, mais cela pourrait aussi aider à améliorer la santé des femmes dans vos installations tout en diminuant les coûts de santé à long terme», a écrit l’Américaine dans une lettre dévoilée par Peta. «De nombreuses études ont montré qu’une alimentation à base de plantes réduit considérablement le risque d’obésité et de cancer, et peut même prévenir les maladies cardiaques et le diabète», a-t-elle ajouté.

Pamela Anderson rappelle aussi qu’une prison américaine de 8 000 détenus de l’Arizona est passée aux menus 100% végétariens il y a quelques années, économisant des centaines de milliers de dollars. Elle y était allée servir les prisonniers en 2015.

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, il a travaillé pour Le Monde, Radio France, Libération, 20 Minutes et EuroNews. Il est aussi co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.