reverent / Pixabay

Les enfants mangent trop de viande à la cantine, selon Greenpeace

L’ONG tire le signal d’alarme et interpelle Emmanuel Macron.

Alors que Nicolas Hulot vient de se prononcer en faveur d’un repas végétarien hebdomadaire dans les cantines, Greenpeace en profite pour tirer le signal d’alarme : les petits Français mangent trop de viande à l’école.

Des lobbys omniprésents

«La restauration scolaire, c’est 6,8 millions d’élèves concernés, un milliard de repas proposés par an, plus de 80 000 tonnes de produits carnés et plus de 120 000 tonnes de produits laitiers distribués chaque année», selon l’ONG, ce qui irait au-delà des recommandations de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail.

Greenpeace accuse les syndicats professionnels de la viande et des produits laitiers d’exercer une pression démesurée sur les pouvoirs publics pour obtenir satisfaction. «Ils interviennent partout: dans les politiques publiques où ils noyautent les instances de décision, auprès des maires, et jusque dans les écoles, où ils entrent dans les classes et les cantines pour persuader les enfants des vertus miraculeuses de la viande», déplore l’ONG dans un communiqué, qui en appelle alors à Emmanuel Macron.

Plusieurs revendications

Parmi ses revendications: l’introduction de deux repas végétariens par semaine dans les cantines, l’augmentation de la part du bio dans les repas scolaires et l’interdiction des «lobbys» dans les écoles.

Article écrit par Corentin Chauvel

Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.