jma659 / Pixabay

Les billets de banque britanniques continueront d’être fabriqués avec de la graisse animale

La Banque d’Angleterre a refusé les alternatives végétales demandées par des associations vegans et religieuses.

La livre sterling continuera d’être d’origine animale, ou en tout cas ses billets. Appelée par des groupements vegans et religieux à trouver des alternatives végétales au suif utilisé pour les fabriquer, la Banque d’Angleterre a rejeté cette possibilité.

88% contre l’utilisation de suif

Cette dernière avait pourtant organisé une consultation publique à laquelle plus de 3.500 personnes ont répondu pour déterminer les composants des prochains billets de 5 et 20 livres. 88% d’entre elles refusaient l’utilisation du suif, ce produit issu de graisses animales.

Mais la Banque d’Angleterre a justifié son refus de délaisser les dérivés d’origine animale par la solidité, la longévité ainsi que le moindre coût qu’ils offrent par rapport au papier traditionnel et leur utilisation pour de nombreux autres objets.

«Au cours de nos recherches et de nos discussions avec les fabricants et les consultants, nous avons été informés que les additifs dérivés d’animaux sont largement utilisés dans de nombreux types de plastiques trouvés dans une large gamme d’articles ménagers utilisés régulièrement, par exemple dans les cosmétiques, les sacs en plastique, les bouteilles de détergent ménager et pièces automobiles», ainsi que les cartes bancaires et les téléphones mobiles, a indiqué l’institution, citée par le Telegraph.

L’huile de palme, un problème environnemental

Parmi les alternatives végétales proposées figurait l’huile de palme, mais non seulement le coût d’utilisation est plus élevé, mais elle pose également un problème d’éthique environnementale. Par ailleurs, 48% du public s’opposaient à son utilisation, tandis que 31% ne souhaitaient aucun des deux produits.

Article écrit par Corentin Chauvel

Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.