La Chine introduit le bien-être animal au lycée

Il s’agit d’un cours en option qui sera disponible à partir de septembre prochain.

ilyessuti / Pixabay

Une initiative à la fois étonnante et intéressante de la part de la Chine. Le ministère de l’Education a indiqué cette semaine qu’une nouvelle option serait instaurée dans les lycées du pays dans le cadre des cours de biologie: le bien-être animal.

Vers une législation sur le bien-être animal?

«Les enseignants devraient aider les étudiants à s’informer sur le bien-être des animaux pour qu’ils se rendent compte de la nécessité d’une législation en ce sens (il n’en existe pas encore en Chine, ndr)», a précisé le ministère de l’Education, cité par Animals Asia. Tous les animaux sont concernés par la matière, sauvages comme domestiques (il y en a plus de 100 millions en Chine).

«La Chine a franchi une étape extrêmement importante, dont nous espérons qu’elle inspirera d’autres pays. Je n’ai connaissance d’aucun autre programme national ayant élaboré un module spécifique sur le bien-être des animaux. Nous pensons que cela témoigne d’un engagement croissant des autorités chinoises à réduire la souffrance des animaux en sensibilisant, par l’éducation, la valeur et l’importance de leur bien-être. Nous sommes impatients de soutenir cette initiative pionnière par tous les moyens possibles», a déclaré dans un communiqué David Neale, l’un des responsables d’Animals Asia.

Ouvrir les cœurs et les esprits des jeunes Chinois

Jill Robinson, fondatrice et présidente de l’association de défense des animaux, a renchéri: «Nous applaudissons la décision du gouvernement chinois d’introduire le bien-être des animaux comme matière au lycée, ouvrant ainsi les cœurs et les esprits des jeunes à travers le pays sur leur souffrance inutile».

Une initiative à saluer donc, même s’il n’en reste pas moins que 20 à 30 millions de chiens sont tués chaque année dans toute la Chine pour leur nourriture. L’un des festivals de viande canine les plus importants du pays, à Yulin, avait finalement bien eu lieu en juin dernier après une annulation dans un premier temps.

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.