La chasse plaît de moins en moins aux Français

Selon un sondage Ifop pour la Fondation Brigitte Bardot.

jackmac34 / Pixabay

Alors que les accidents de chasse se succèdent le week-end, un sondage Ifop pour la Fondation Brigitte Bardot vient confirmer un désamour de plus en plus important des Français envers cette pratique.

«Près de 60% des accidents de chasse ont lieu le dimanche»

84% des interrogés indiquent être contre la chasse à courre, contre 73% lors d’une dernière enquête de 2005. Ainsi, 79% d’entre eux sont également favorables à une réduction de la saison de chasse et 82% pour l’interdiction de la chasse le dimanche. «On a la plus grande étendue de chasse en Europe et l’on reste le seul pays européen où cette pratique est autorisée sept jours sur sept. Or, près de 60% des accidents de chasse ont lieu le dimanche, lorsque la nature est fréquentée par des familles en promenade, des randonneurs, des joggeurs ou des cyclistes», réagit auprès du Monde Christophe Marie, porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot.

La peur de l’accident est bien réelle. 71% des Français disent ne pas se sentir en sécurité lorsqu’ils se promènent durant la saison de chasse, soit une hausse de 10% en un an. Cette dernière est expliquée par «la multiplication des accidents depuis l’ouverture de la chasse», estime Christophe Marie. «Les chasseurs, qui représentent 1,5% de la population, empêchent 98,5 % des Français de profiter des activités de plein air en toute sécurité», déplore-t-il. Les deux derniers morts en date, des chasseurs eux-mêmes, ont été recensés dimanche dans le Var et dans le Tarn.

La chasse «conserve une bonne image», selon les chasseurs

Par ailleurs, 89% des interrogés sont contre la chasse aux trophées (d’animaux sauvages notamment) et leur importation, ce que Donald Trump vient de réautoriser aux Etats-Unis.

Cette tendance anti-chasse des Français ne convainc pas pour autant la Fédération nationale des chasseurs. «Dans les lieux publics, comme les forêts domaniales, la chasse est extrêmement réglementée et sécurisée: elle a lieu deux jours par semaine – ni le dimanche ni le mercredi – et elle est indiquée par de nombreux panneaux. Mais la grande majorité du territoire, ce sont des champs et des forêts privés, dont les propriétaires peuvent jouir comme ils le souhaitent. Les promeneurs doivent donc se souvenir qu’ils sont chez autrui», a déclaré son président au Monde. Pour lui, la chasse «conserve une bonne image» et il y aurait même une hausse de la demande de nouveaux permis en France.

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.