Hong Kong vote la fin du commerce d’ivoire d’ici 2021

C’est une décision historique pour la plaque tournante de la contrebande de l’or blanc.

tonyo_au / Pixabay

Un vote historique et un coup dur porté au commerce d’ivoire. Les députés de Hong Kong, connu pour être un marché fondamental de la contrebande, y ont mis fin mercredi d’ici 2021, selon Le Figaro.

Un marché noir renforcé

Cette décision est prise dans la foulée de celle de la Chine, qui l’a interdit à la fin de l’année dernière. Les éléphants d’Afrique vont pouvoir souffler un peu car ces deux pays étaient les plus importantes destinations d’ivoire légal et illégal au monde avec de nombreux magasins et centres de sculpture. Cependant, le marché noir, qui y est majeur, devrait lui continuer et s’accentuer.

L’effet domino atteindra-t-il la Grande-Bretagne, leader des exportations au monde? Mary Rice, directrice de l’Agence des enquêtes environnementales britannique, indiquait en août dernier que le commerce chinois et hongkongais était stimulé par Londres.

Avec son abolition, ces exportations vont perdre alors de larges bénéfices. L’idée d’un arrêt de celles-ci est en tout cas dans les têtes du gouvernement outre-Manche. Mais il y a urgence, 30 000 éléphants continuent d’être abattus chaque année en Afrique, avec une baisse des pachydermes de 30% entre 2007 et 2014,

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, il a travaillé pour Le Monde, Radio France, Libération, 20 Minutes et EuroNews. Il est aussi co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.