En Indonésie, des célébrités appellent à l’interdiction du commerce de viande de chien et de chat

Les animaux subiraient des traitements cruels avant d’être mis à la vente.

Dog Meat Free Indonesia

Si on parle beaucoup de la Chine et de la Corée du Sud lorsque l’on évoque le commerce de viande de chien et parfois de chat, l’Indonésie n’est pas en reste avec plus d’un million d’animaux terminant dans des assiettes. Afin d’alerter les autorités sur les traitements cruels qu’ils subissent dans le pays, l’ONG Dog Meat Free Indonesia a envoyé cette semaine une lettre au président indonésien, Joko Widodo, cosignée par des célébrités locales, mais aussi internationales.

On compte notamment Pierce Brosnan, Brian May, Kate Beckinsale, Moby, Elizabeth Hurley, Cameron Diaz, Simon Cowell, Ricky Gervais, Leona Lewis, Courteney Cox et Ellen DeGeneres parmi les signataires du courrier demandant l’interdiction du commerce de viande de chien et de chat en Indonésie.

Des animaux battus à mort et brûlés vif

«Ces animaux, dont beaucoup sont des animaux de compagnie volés, sont soumis à des méthodes brutales de capture, de transport et d’abattage, et l’immense souffrance et la peur qu’ils doivent endurer est déchirante et absolument choquante», est-il notamment écrit. D’après une enquête menée par Dog Meat Free Indonesia en Sulawesi du Nord, chiens et chats y seraient battus à mort et brûlés vif avant de terminer sur les étals. «Nous sommes sûrs que vous serez d’accord que le niveau de brutalité envers ces chiens et ces chats est choquant et exige votre attention urgente», conclut le courrier.

Comme en Chine et en Corée du Sud, la majorité des Indonésiens ne consomment pas de viande de chien ou de chat, mais le commerce continue d’exister et pose également des problèmes sanitaires car la plupart des animaux sont malades, la rage étant endémique dans 26 des 34 provinces du pays.

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, il a travaillé pour Le Monde, Radio France, Libération, 20 Minutes et EuroNews. Il est aussi co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.