ilyessuti / Pixabay

En Californie, les animaleries ne pourraient plus vendre que des animaux abandonnés

Si le gouverneur de l’Etat américain promulgue la loi qui vient d’être adoptée par le parlement local.

Une nouvelle bonne idée venue de Californie. Une loi obligeant les animaleries de l’Etat américain à ne pouvoir vendre que des chiens, chats et lapins issus de refuges – et donc abandonnés – a été adoptée par le parlement local et envoyée pour promulgation cette semaine au gouverneur Jerry Brown.

Ce dernier a jusqu’au 15 octobre pour la valider ou non. Pour les associations de défense des animaux, cette loi est une excellente nouvelle car elle empêcherait les animaleries locales de se fournir auprès d’élevages intensifs d’animaux, dont les conditions sont parfois déplorables.

Seuls les refuges pourront proposer leurs animaux, ce qui contribuerait notamment à les désengorger. Rien que l’an dernier, 1,5 million d’animaux ont été euthanasiés aux Etats-Unis, selon le Huffington Post.

Moins d’animaux de race en animalerie?

Pour les opposants en revanche, cette loi va limiter les choix d’animaux de race notamment qu’ils peuvent trouver en animalerie et remplacer ceux-ci par des animaux dont l’historique génétique et médical n’est pas toujours bien connu. Cependant, les particuliers pourront toujours se procurer des animaux directement auprès d’élevages.

D’après le site d’information, si la Californie deviendrait le premier Etat américain à légiférer de la sorte, plus de 230 villes et comtés du pays ont déjà adopté des lois similaires.

Corentin Chauvel
Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.