Du saumon génétiquement modifié en vente au Canada

C’est le premier pays à franchir le pas, qui plus est sans que le public ne soit averti.

Il n’y a pas que les plantes qui peuvent être génétiquement modifiées. La société américaine AquaBounty Technologies a mis en vente pour la première fois son saumon génétiquement modifié baptisé «AquAdvantage».

Les premiers poissons ont été commercialisés au Canada sans aucun étiquetage.

«C’est une première mondiale. Le premier animal génétiquement modifié arrive sur le marché et les consommateurs du Québec et du Canada deviendront, à leur insu, les premiers cobayes. En l’absence d’étiquetage obligatoire, on ne peut toujours pas faire un choix éclairé», a déploré Thibault Rehn, coordinateur de Vigilance OGM, réseau québécois d’information, sensibilisation et mobilisation sur les OGM et les pesticides.

Plus de 4,5 tonnes déjà vendues

Selon AquaBounty, plus de 4,5 tonnes de saumon AquAdvantage ont été vendues sur les étals canadiens, sans révéler toutefois les poissonneries en question, sachant que certaines chaînes de supermarchés comme IGA et Costco ont d’ores et déjà indiqué qu’elles n’en vendraient pas.

«Les détaillants peuvent protéger les consommateurs et l’environnement en veillant à ce que ce saumon GM ne perce pas davantage le marché. Ils devraient aussi pousser pour une mise rapide d’un étiquetage obligatoire des OGM afin de rassurer leurs clients sur les produits qu’ils achètent», a appelé Thibault Rehn.

Une croissance rapide grâce à des hormones

Le saumon AquAdvantage possède la particularité de croître plus rapidement que ses congénères naturels à l’aide d’hormones de croissance. Il serait pour le moment élevé au Panama, mais AquaBounty prévoirait d’installer un élevage dans l’est du Canada, où sa commercialisation est donc autorisée depuis l’an dernier.

Elle l’avait été également aux Etats-Unis il y a deux ans, avant que la décision ne soit bloquée, faute de législation sur l’étiquetage. Pour les autorités sanitaires, le poisson génétiquement modifié ne comporterait pas de risque pour la santé, mais bien plus pour l’environnement où il risquerait de se reproduire avec des saumons sauvages. AquaBounty assure que c’est impossible car tous ses saumons sont des femelles stériles.

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, il a travaillé pour Le Monde, Radio France, Libération, 20 Minutes et EuroNews. Il est aussi co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.