Vintageprintable1 / Flickr

Ces animaux envoyés dans l’espace pour la science

Il y a 60 ans, la chienne russe Laïka embarquait à bord de Spoutnik 2.

Peu d’hommes sont morts dans l’espace en comparaison des animaux. La semaine dernière était commémoré le 60e anniversaire du lancement dans l’espace de Spoutnik 2, avec à son bord la chienne russe Laïka. Il s’agissait du premier animal à être envoyé en orbite autour de la Terre.

Des chiens abandonnés dans l’espace

Si la chienne n’a pas survécu au stress et à la surchauffe, The Independent raconte comment Russes et Américains ont avant cela utilisé d’autres animaux pour tester les limites des organismes vivants pour se rendre dans l’espace. La Nasa a ainsi sacrifié près de quatre singes, tous nommés Albert, à ce dessein – un épisode de la série américaine Code Quantum leur est consacré – avant qu’un autre, Yorick, ne réussisse à revenir vivant en compagnie de 11 souris.

Les Russes ont suivi avec des souris, des rats et des lapins. Et, avant Laïka, d’autres chiens abandonnés ont également été envoyés à des hauteurs moindres sans espoir de revenir vivants. La célèbre chienne aussi a été récupérée dans la rue et a subi un entraînement spécial afin d’atteindre un objectif encore inédit à l’époque.

Deux chiennes de retour vivantes

Une ancienne biologiste, citée par The Independent, explique que les scientifiques russes privilégiaient des chiens abandonnés pour leurs capacités de résistance et des femelles pour leur manière d’uriner demandant moins de place.

Un an avant l’envoi d’un premier homme en orbite, Youri Gagarine en 1961, deux autres chiennes, Belka et Strelka, ont été à leur tour envoyées dans les hautes sphères, mais elles sont cette fois-ci revenues vivantes.

Vers l’envoi de singes sur Mars?

Ensuite, les scientifiques ont visé la lune. De nouveau, des animaux ont précédé les hommes, notamment pour stationner en orbite autour du satellite de la Terre. Les Russes y ont envoyé tortues, grenouilles, chats et insectes (mouches, araignées…) avant ce célèbre jour de 1969.

Depuis les animaux n’ont plus du tout connu l’espace en dehors de certains insectes, mais, selon The Independent, les Russes considéreraient un nouvel essai avec des singes pour viser la planète Mars. Toutefois il apparaît peu probable que cela n’arrive, les mentalités concernant l’usage des animaux à ces fins ayant changé et surtout les technologies modernes permettant de savoir beaucoup plus précisément à quoi s’attendre en cas de voyage vers la planète rouge.

Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.