Yoga et méditation font du bien au cerveau

Une étude a été menée sur des participants à une retraite intensive de trois mois.

Konstantin Stepanov / Flickr

Les bienfaits du yoga et de la méditation pour le corps humain une nouvelle fois confirmés. Si ces pratiques sont utiles pour la respiration, elles le sont aussi pour le cerveau, avec des actions sur la dépression et l’anxiété, selon une récente étude américaine publiée par Frontiers in human neuroscience.

L’alimentation végétarienne associée aux bénéfices

Différentes mesures cérébrales ont été menées avant et après une retraite intensive de yoga et méditation de trois mois sur 38 adultes d’une moyenne d’âge d’environ 35 ans, pratiquants réguliers de ces activités.

«La participation à la retraite a été associée à une diminution de l’anxiété et de la dépression auto-déclarées ainsi qu’à une augmentation de la conscience», indiquent les auteurs de l’étude, qui incluent également l’alimentation végétarienne spécifique à la retraite comme facteur positif de changement.

Les chercheurs ont notamment mesuré un accroissement des niveaux du facteur neurotrophique dérivé du cerveau (BDNF), «un neuromodulateur puissant actif dans les zones cérébrales qui jouent des rôles essentiels dans l’apprentissage, la mémoire et la cognition supérieure, comme l’hippocampe et le cortex».

Des effets positifs plus importants chez les femmes

Celui-ci «est impliqué dans la régulation complexe de nombreux aspects divers de la physiologie tels que l’inflammation, l’immunité, la régulation de l’humeur, la réponse au stress et le métabolisme», expliquent-ils, précisant que les effets ont été particulièrement remarqués chez les femmes.

La réduction de ses niveaux est au contraire associée avec l’anxiété, la dépression, la fatigue émotionnelle, le phénomène de burnout et jusqu’à la maladie d’Alzheimer.

Corentin Chauvel
Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour l'édition Brésil du Petitjournal.com, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.