Wayne Stadler / Flickr

Le scandale des œufs contaminés touche la France

Ils n’ont pas été vendus en magasins, mais livrés à des entreprises agro-alimentaires.

Si la France a été épargnée au départ par le scandale des œufs néerlandais contaminés au fipronil parce qu’aucun lot n’a atteint les rayons de ses supermarchés, c’est par l’intermédiaire d’entreprises agro-alimentaires qu’ils sont arrivés dans l’Hexagone.

Treize lots livrés en France

En effet, treize lots des œufs incriminés ont été livrés le mois dernier à deux sociétés fabriquant des produits alimentaires à base d’œufs dans les départements de la Vienne et du Maine-et-Loire, selon le ministère de l’Agriculture. Une enquête a été ouverte pour déterminer si les produits comportant ces œufs ont déjà été mis en vente.

Alors que des millions d’œufs ont été retirés en quelques jours des magasins des Pays-Bas, d’Allemagne, de Belgique, de Suisse et de Suède, les élevages néerlandais concernés par le traitement au fipronil – près de 150 – ont été fermés temporairement et des centaines de milliers de poules ont été abattues. La Fédération néerlandaise de l’agriculture estime en millions le nombre de poules pondeuses qui pourraient être tuées en raison du scandale.

Article écrit par Corentin Chauvel

Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.