Mike Mozart / Flickr

La Californie reconnaît le glyphosate comme cancérigène

Au contraire de l’Agence européenne des produits chimiques qui avait refusé en mars dernier de classer ainsi le pesticide.

Pour une fois, les Etats-Unis et la Californie en particulier prennent une longueur d’avance sur l’Union européenne. L’agence californienne chargée de la santé va inscrire à partir du mois prochain le glyphosate, principe actif du Roundup de Monsanto, sur sa liste des produits cancérigènes, une décision à laquelle s’est refusée en mars dernier l’Agence européenne des produits chimiques.

Monsanto furieux

Cette initiative est d’ores et déjà combattue en justice par la multinationale, qui considère qu’elle n’a de justification ni légale ni scientifique. «Nous continuerons à défier agressivement cette décision inappropriée», a déclaré Scott Partridge, vice-président de la stratégie mondiale de Monsanto, cité par le Huffington Post.

Cependant, la présence du glyphosate sur la liste des produits considérés comme cancérigènes par la Californie n’interdit pas pour autant sa vente dans l’Etat de l’ouest des Etats-Unis. Cela impose seulement aux industriels l’utilisant d’afficher un avertissement sur leurs produits dans un délai d’un an.

La Californie, toujours un pas d’avance

Cette avancée a néanmoins réjoui les défenseurs locaux de l’environnement. «La décision de la Californie en fait le leader national dans la protection des personnes contre les pesticides provoquant le cancer», a réagi Nathan Donley, du Centre for Biological Diversity.

Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.