hpgruesen / Pixabay

Monsanto banni du Parlement européen

Ses lobbyistes ne pourront plus entrer dans ses locaux de Strasbourg et Bruxelles.

Les lobbyistes de Monsanto devront trouver un autre moyen d’approcher les députés européens à Strasbourg.

Le Parlement européen vient de déclarer la multinationale persona non grata après qu’elle a refusé d’assister à une audience parlementaire sur des allégations d’ingérence réglementaire.

Tentative d’obstruction d’une audience

Monsanto est en effet accusé d’avoir cherché à empêcher une audience organisée le mois prochain par les comités de l’environnement et de l’agriculture du Parlement, avec des universitaires et des militants notamment, à propos des pratiques de la multinationale pour influence des études sur le glyphosate, le principe actif du Roundup.

«Ceux qui ignorent les règles de la démocratie perdent également leurs droits en tant que lobbyistes au Parlement européen. Les entreprises américaines doivent également accepter la fonction de contrôle démocratique du Parlement. Monsanto ne peut pas échapper à cela», a déclaré le président du Parti vert, Philippe Lamberts, cité par le Guardian. Monsanto dépense entre 300.000 et 400.000 euros par an pour ses activités de lobbying à Bruxelles.

Article écrit par Corentin Chauvel

Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.