Les Américains soutiennent de moins en moins les tests sur les animaux

Mais ils sont plus nombreux à accepter le port de la fourrure.

Jean-Etienne Minh-Duy Poirrier / Flickr

Petit à petit, les Américains commencent à prendre conscience du sort des animaux. Selon un récent sondage de Gallup les interrogeant sur un certain nombre de sujets de société (avortement, peine de mort, mariage gay, etc.), les répondants se montrent moins nombreux à approuver les tests sur les animaux comme le port de la fourrure par rapport à la précédente enquête datant de 2001.

Ainsi, il y a 16 ans, 65% des Américains trouvaient «moralement acceptable» les tests sur les animaux, contre 51% aujourd’hui. C’est le sujet sur lequel la chute est la plus importante.

Le port de la fourrure un peu plus accepté

Quant au port de la fourrure, l’évolution est plus faible avec une baisse de 3% par rapport à 2001 (de 60 à 57% des Américains le trouvant «moralement acceptable»).

L’enquête de Gallup a été réalisée au début du mois auprès de 1.011 personnes de plus de 18 ans issues des 50 Etats du pays.

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour l'édition Brésil du Petitjournal.com, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération. Heureux possesseur d'un chat nommé Zissou.

Soutenez Vegemag gratuitement!
Recevez nos articles directement dans votre boite email:
Suivez-nous sur les réseaux sociaux:
PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Imh0dHBzOi8vd3d3LnlvdXR1YmUuY29tL2VtYmVkL3BzMzlHQXNXQ0tZP3JlbD0wIiBmcmFtZWJvcmRlcj0iMCIgYWxsb3dmdWxsc2NyZWVuPjwvaWZyYW1lPg==
Abonnez-vous à notre chaîne YouTube:
Téléchargez notre application iPhone et Android