Le gouvernement britannique réfléchirait à son tour à interdire le foie gras

Le Parti travailliste vient de dévoiler un plan de protection animale impliquant la mesure.

gavage

La compétition pour la protection animale au Royaume-Uni entre les deux principaux partis du pays bat son plein. Alors que le Parti travailliste (Labour) a dévoilé il y a quelques jours un plan de 50 mesures, dont l’interdiction du foie gras, le gouvernement songerait à reprendre à son compte cette dernière.

Redorer l’image du Brexit?

Le ministre de l’Environnement, Michael Gove, y verrait, selon The Times, un excellent argument pour démontrer les bienfaits du Brexit. En effet, le règlement du marché unique actuellement en vigueur au sein de l’Union européenne empêche toute interdiction d’importation du produit d’un pays par un autre. Hors des lois de Bruxelles, la Grande-Bretagne pourrait alors faire ce qui lui chante et interdire le foie gras chez elle.

Soutenu notamment par le WWF et Compassion in world farming, le plan du Labour prétend notamment interdire le foie gras, l’abattage des blaireaux ou encore renforcer la lutte contre la chasse illégale aux renards. De même, la vente de chiots serait davantage contrôlée, tout comme le transport des animaux vivants, et les fonds marins britanniques sanctuarisés.

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.