rosinakaiser / Pixabay

Plus de 380 nouvelles espèces de plantes et animaux découvertes en Amazonie

Mais elles se trouvent dans des zones menacées par l’homme.

Une belle découverte scientifique, mais déjà menacée. Un rapport du Fonds mondial pour la nature (WWF) et de l’Institut Mamiraua a dévoilé mercredi 381 nouvelles espèces d’Amazonie.

Dans le détail, ce sont 216 plantes, 93 poissons, 32 amphibiens, 19 reptiles, un oiseau et 20 mammifères dont deux fossiles qui ont été découverts par les chercheurs, qui indiquent en trouver une tous les deux jours dans cette vaste étendue de forêt répartie entre neuf pays d’Amérique du Sud. Ces 17 dernières années, plus de 2.000 nouvelles espèces ont été recensées par ce programme.

«L’être humain est en train de dégrader l’Amazonie»

Cependant, «toutes les espèces sont situées dans des zones où l’être humain est en train de dégrader l’Amazonie», menaçant «la survie des espèces avant même qu’elles ne soient découvertes», a prévenu Ricardo Mello, coordinateur du programme Amazonie au WWF, cité par Le Figaro.

Dernière zone menacée en date: une réserve naturelle de la taille du Danemark située dans le nord du Brésil que le président brésilien avait ouverte la semaine dernière à l’exploration minière. Heureusement, la justice est intervenue mardi pour révoquer son décret et interdire toute atteinte à la région.

Corentin Chauvel
Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour l'édition Brésil du Petitjournal.com, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.