Mike Mozart / Flickr

Pesticides: 44% des enseignes françaises ne respectent pas la réglementation

Des produits dangereux sont encore vendus en libre-service alors qu’une loi l’interdit depuis janvier dernier.

Du retard à l’allumage? Depuis le 1er janvier dernier, la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt interdit la vente des pesticides chimiques les plus à risque dans les rayons en libre-service. Or, 44% des enseignes ne les ont toujours pas retirés de leurs rayons, selon une enquête de l’Association nationale de défense des consommateurs et usagers (CLCV).

158 magasins testés

«Il est ainsi possible d’obtenir des produits comme des désherbants dangereux pour l’environnement (Roundup, Fertiligène anti-repousse, …) dans des rayons en libre-service, ce qui est interdit», a constaté la CLCV, après s’être rendue dans 158 magasins à travers l’Hexagone entre fin mars et fin mai derniers. Les enseignes spécialisées s’en tirent mieux (30% de contrevenantes) que les grandes surfaces (49%).

Depuis la loi du 1er janvier, le public ne peut avoir accès à ces produits que sur demande auprès d’un conseiller de clientèle du magasin lui prodiguant les recommandations d’utilisation. La CLCV a par ailleurs observé que dans 36% des cas où cette disposition est appliquée, le personnel n’a pas fourni de conseils avisés (précautions d’usage, méthodes d’utilisation…).

La France, 2e plus gros consommateur européen de produits phytosanitaires

L’association demande ainsi au gouvernement d’intervenir afin de faire respecter rigoureusement la réglementation voire d’aller plus loin en imposant la mise sous clé de tous les pesticides, même ceux autorisés (biocontrôlés). Elle prie également les enseignes de former leurs vendeurs voire de retirer tout simplement de la vente les produits destinés à être interdits aux non-professionnels en France d’ici 2019.

La CLCV rappelle que la France est le deuxième plus gros consommateur de produits phytosanitaires en Europe derrière l’Espagne, avec 66.600 tonnes annuelles.

Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.