Noël: faut-il opter pour un sapin naturel ou artificiel?

La question se pose tous les ans.

ExposureToday / Pixabay

Alors que Noël approche, votre sapin doit déjà être en place dans le salon. Quelle option avez-vous choisi? Naturel ou artificiel? Pour Libération, si l’on veut être un minimum écologique, il faut éliminer d’ores et déjà l’artificiel.

Un sapin naturel, mais avec label

Les sapins en plastique, qui représentent 15 à 20% des ventes en France – 6,8 millions de sapins vendus en 2016, peuvent certes être utilisés tous les ans. Mais leur fabrication, généralement d’origine asiatique, «équivaut à une émission de plus de 8 kg de CO2 par an et 48,3 kg sur toute sa durée de vie» contre 3 kg par an pour un sapin naturel, selon le quotidien.

Il faut donc bien opter pour le vrai beau sapin, roi des forêts. Libération rappelle que les sapins de Noël sont tout spécialement cultivés pour cette occasion et ne font donc l’objet d’aucune déforestation.

Toutefois, il est recommandé de choisir un sapin possédant un label bio, «Plante bleue» voire «Fleurs de France». Après les fêtes, pour une pratique toujours plus optimale, il est conseillé d’apporter votre sapin dans un point de collecte spécial afin qu’il soit recyclé.

Pour le quotidien Le Monde, même résultat. Le sapin naturel est plus écologique sauf si vous comptez conserver votre sapin artificiel plus de 20 ans.

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, il a travaillé pour Le Monde, Radio France, Libération, 20 Minutes et EuroNews. Il est aussi co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.