New Delhi en état d’urgence sanitaire à cause de la pollution

Les effets sont aussi intenses que de fumer 50 cigarettes par jour.

Mark Danielson / Flickr

New Delhi étouffe. L’association des médecins indiens estime que la capitale de l’Inde est en état d’urgence sanitaire alors que la pollution est si intense en ce moment en raison du manque de vent et des températures fraîches que ses effets sont équivalents au fait de fumer 50 cigarettes par jour.

New Delhi, une «chambre à gaz»

Un responsable local, cité par Guardian, a comparé la ville à une «chambre à gaz». Mardi, le seuil de particules fines relevé à New Delhi était 11 fois supérieur aux limites de l’Organisation mondiale de la santé. Il a ainsi été demandé aux habitants de rester chez eux mardi et ce mercredi, les écoles ayant été fermées pour l’occasion. La tenue prochaine d’un semi-marathon pourrait être remise en cause également.

Si New Delhi est l’une des villes les plus polluées de la planète, encore plus que Pékin, c’est en raison notamment de la poussière des routes, des émissions industrielles, des véhicules ainsi que des déchets qui sont brûlés. Cette pollution est accentuée en hiver. Chaque année, 2,5 millions d’Indiens décèderaient prématurément en raison de celle-ci, selon une étude publiée l’an dernier dans Lancet.

Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.

Back to Top