Les Seychelles créent une nouvelle réserve pour protéger ses fonds marins

Des ONG vont racheter sa dette publique en échange.

Y. Ballester/Flickr

Un acte économique et de conscience. Le gouvernement des Seychelles a annoncé jeudi la création d’une nouvelle réserve marine de près de 210 000 km² afin de protéger ses fonds, indispensables pour l’une de ses ressources les plus importantes, le tourisme.

Une ardoise de 17 millions d’euros effacée

En échange, l’archipel a obtenu un rachat de sa dette publique, de l’ordre de 17 millions d’euros, par l’ONG Nature Conservancy et des dons d’autres associations dont la fondation de Leonardo DiCaprio.

«Cet effort aidera les Seychellois à protéger leur océan pour les générations futures et servira de modèle pour les prochains projets de protection marine dans le monde. Ces protections signifient que toutes les espèces vivant dans ces eaux ou passant par elles sont désormais mieux protégées contre la surpêche, la pollution et le changement climatique», a indiqué l’acteur, cité par TV5 Monde.

Un changement de paradigme

En effet, la zone occupe pas moins de 15% des eaux des Seychelles et un tiers sera interdit à la pêche. Le reste ne pourra être exploité que par de petits pêcheurs locaux. Pour le ministre seychellois de l’Environnement, Didier Dogley, cette initiative constitue «un changement de paradigme dans la manière dont nous gérons et utilisons nos ressources côtières et maritimes». Les Seychelles espèrent ainsi être un modèle pour les autres archipels confrontés directement au réchauffement climatique via la montée et l’acidification des eaux.

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, il a travaillé pour Le Monde, Radio France, Libération, 20 Minutes et EuroNews. Il est aussi co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.