Des dizaines de milliers de tonnes de plomb dans la nature à cause de la chasse

Un rapport de l’Agence européenne des produits chimiques signale les dégâts causés par leurs munitions à base de plomb.

jackmac34/Pixabay

Les chasseurs, premiers écologistes? Pas sûr. Les activités de tir dans la nature, dont la chasse, sont dans le collimateur de l’Agence européenne des produits chimiques (Echa). Dans un nouveau rapport commandé par la Commission européenne et dévoilé la semaine dernière, elle dénonce les maux causés par leurs munitions au plomb.

Des dizaines de milliers de tonnes de plomb dans la nature

Jusqu’ici, les munitions composées de grenaille de plomb et plomb nickelé étaient interdites en zone humide en raison des risques de propagation du saturnisme – en France, l’arrêté date de 1986 -, mais l’Echa préconise qu’elles soient réglementées également en zone sèche.

«Alors que près de 5 000 tonnes de plomb sont actuellement dispersées dans les zones humides à cause de la chasse, d’autres activités de tir réalisées dans des zones non humides propagent 14 000 tonnes supplémentaires de plomb dans l’environnement (…). En outre, entre 10 000 et 20 000 tonnes de plomb sont utilisées dans les activités de tir sportif», indique l’Echa.

Des conséquences graves autant pour les animaux que pour les humains

Les conséquences sont sérieuses pour les animaux : un à deux millions d’oiseaux, tels que les faisans et les perdrix, sont menacés de mort car «ils peuvent avaler par inadvertance de la grenaille de plomb» alors qu’un million d’oiseaux vivant en zone humide meurent déjà chaque année pour cette raison malgré la réglementation en vigueur dans 24 des 28 Etats membres.

Mais la santé des propres chasseurs et de leurs proches est aussi en jeu puisqu’ils «mangent fréquemment de la viande de gibier tué avec des grenailles ou des plombs». Ainsi, pour l’Echa, interdire les munitions en plomb ne représenterait pas un grand préjudice pour les amateurs de tir car des alternatives en acier existent sur le marché et ne sont pas beaucoup plus chères.

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.