Hans / Pixabay

Le Costa Rica, premier pays à abandonner le plastique à usage unique?

Le petit pays d’Amérique centrale se donne quatre ans pour y arriver.

Connu pour ses avancées en termes de développement durable, le Costa Rica a annoncé le 5 juin dernier, à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, qu’il entendait être le premier pays au monde à se débarrasser du plastique à usage unique.

«Être un pays exempt de plastique à usage unique est notre mantra et notre mission»

A l’heure actuelle, 1/5e des 4.000 tonnes de plastique jetées quotidiennement n’est pas collecté et termine dans la nature costaricienne. Le gouvernement va donc, d’ici 2021, abolir les objets jetables en plastique non biodégradable dans les six mois, c’est-à-dire les sacs, les pailles et autre vaisselle.

«Être un pays exempt de plastique à usage unique est notre mantra et notre mission. Ce ne sera pas facile et le gouvernement ne peut pas le faire seul. Pour promouvoir ces changements, nous avons besoin que tous les secteurs – publics et privés – s’engagent dans des actions de remplacement du plastique à usage unique», ont déclaré les ministres costariciens de l’Environnement et de la Santé dans un communiqué publié par le Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud).

Une initiative dans le sillage de la France

Cette décision va dans le même sens que celle de la France qui, à partir de 2020, ne permettra la vente que de la vaisselle jetable composée à 50% de matières biosourcées (compostables et constituées de matériaux biologiques comme l’amidon de maïs, les fibres textiles, etc.) – et à 60% à partir de 2025. Les sacs en plastique sont eux interdits à la vente depuis un an.

Corentin Chauvel
Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.