jarmoluk / Pixabay

La mairie de Strasbourg abandonne le plastique dans les cantines scolaires

Les contenants en inox font leur retour pour éviter les perturbateurs endocriniens et réduire les déchets.

Des cantines scolaires plus saines et plus vertes à Strasbourg grâce à la mobilisation des parents d’élèves. La mairie de la capitale alsacienne a décidé d’abandonner le plastique pour contenir certains des aliments dès la rentrée prochaine. Une première pour une grande ville française.

Des raisons sanitaires et écologiques

Concrètement, les barquettes en plastique ne seront plus utilisées d’ici quatre ans, remplacées par des contenants en inox, selon le nouveau cahier des charges imposé à l’Alsacienne de restauration, qui a remporté le dernier marché public des cantines scolaires de la ville.

«Le but, c’est une qualité nutritionnelle plus importante pour les enfants», a indiqué à 20 Minutes Françoise Buffet, maire adjointe à la Vie scolaire.

C’est ainsi qu’outre la fin du plastique, pour des raisons autant sanitaires (éviter les perturbateurs endocriniens) qu’écologiques (réduire les déchets, un million de barquettes en plastique par an), des produits bio, équitables, et labellisés, ainsi que respectant le bien-être animal seront introduits toujours un peu plus.

Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.