La Grande-Bretagne veut taxer les emballages à usage unique

Londres vise spécifiquement ceux en plastique.

Hans / Pixabay

Nouvel effort britannique pour tenter de réduire la pollution plastique. Le Royaume-Uni doit annoncer cette semaine une série de réflexions en vue de taxer les emballages à usage unique alors qu’à l’échelle mondiale, 12 millions de tonnes de plastique sont déversées chaque année dans les océans.

La taxation, une mesure qui fonctionne

Selon le Guardian, taxer les emballages fonctionne puisque, par exemple, la tarification des sacs plastique dans les supermarchés (quelques centimes d’euros), instaurée il y a deux ans outre-Manche, avait été suivie d’une réduction de 85% de leur usage dans les six mois qui ont suivi. Mais le gouvernement britannique s’attaquerait à toutes les matières. Ainsi, même les emballages en carton (les gobelets de boissons chaudes notamment) ou en papier seraient visés.

«L’annonce du gouvernement n’est qu’une déclaration d’intention, mais elle reconnaît l’importance du problème et le besoin urgent d’une solution. Il y a un long chemin à parcourir, mais j’espère que c’est le début de la fin des emballages en plastique à usage unique», s’est satisfaite Tisha Brown, de Greenpeace UK, citée par le quotidien britannique. «Toute action visant à lutter contre les emballages plastique à usage unique est une bonne chose, mais nous devons veiller à ce qu’elle soit vraiment ambitieuse si nous voulons faire la différence nécessaire pour aider à sauver la planète», a renchéri Mike Barrett, du WWF.

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, il a travaillé pour Le Monde, Radio France, Libération, 20 Minutes et EuroNews. Il est aussi co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.