La Californie poursuivie en justice par Monsanto

Elle a reconnu le Roundup comme un produit cancérigène.

Mike Mozart/Flickr

Chose promise, chose due. Monsanto et des fédérations agricoles américaines ont déposé plainte mercredi contre la Californie pour ne pas que le Roundup soit obligé de porter sur son emballage qu’il s’agit d’un produit cancérigène, a rapporté Le Figaro.

Une fausse information, selon Monsanto

Depuis juillet, le glyphosate est en effet considéré comme tel par l’Etat américain et la multinationale doit le faire figurer dans un délai d’un an. Cette dernière avait promis de porter la décision en justice, arguant que le principe actif du pesticide n’est pas cancérigène et qu’il s’agirait ainsi de diffuser une fausse information auprès de ses clients.

Pour sa part, l’Union européenne n’a toujours pas réussi à se décider sur un renouvellement ou non de la licence du glyphosate sur le Vieux Continent. La Commission européenne va devoir prendre une décision dans les semaines qui viennent.

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, il a travaillé pour Le Monde, Radio France, Libération, 20 Minutes et EuroNews. Il est aussi co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.