Hans / Pixabay

Aux Pays-Bas, des pistes cyclables rénovées avec du papier toilette

Les Néerlandais ont découvert quoi faire des tonnes de cellulose amassées dans leurs usines de traitement des eaux usées.

Il fallait y penser. Plutôt que d’incinérer les 180.000 tonnes annuelles de cellulose issues du papier toilette recueilli dans les usines de traitement des eaux usées, les Néerlandais ont trouvé le moyen de la mélanger à l’asphalte utilisé pour rénover leurs pistes cyclables.

Un asphalte plus absorbant

«Aux Pays-Bas, beaucoup de papier est évacué via les toilettes et c’est une fibre de haute qualité», a indiqué au Guardian Carlijn Lahaye, responsable de CirTec, l’une des deux entreprises responsables du recyclage de la cellulose.

Or, elle donne un résultat excellent avec l’asphalte puisqu’elle le rend plus absorbant à l’eau, évacuant cette dernière plus rapidement de la route. Le premier kilomètre de ce nouveau revêtement a été inauguré dans la province de Friesland, sur une piste cyclable reliant Leeuwarden à Stiens.

Article écrit par Corentin Chauvel

Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.