Paul McCartney lance un nouveau documentaire pro-vegan

Avec l’aide de ses filles, d’Emma Stone et Woody Harrelson, l’ex-Beatles appelle à manger moins de viande.

Paul McCartney toujours plus militant. A l’occasion de la conférence de l’ONU sur le climat, qui se tient la semaine prochaine, le mouvement qu’il a lancé en 2009, Meat Free Monday, a diffusé jeudi un court documentaire de cinq minutes, intitulé «One Day a week» («Un Jour par semaine»). Il y met en lumière l’impact environnemental de l’élevage industriel et encourage à consommer moins de viande.

«With a little help from his friends»

L’ex-Beatles est pour cela accompagné de deux de ses filles, la photographe Mary McCartney et la créatrice de mode Stella McCartney, ainsi que les acteurs Woody Harrelson et Emma Stone. «Il existe un moyen simple mais important pour aider à protéger la planète et tous ses habitants. Et cela commence avec seulement un jour par semaine. Un jour sans manger de produits d’origine animale peut avoir un impact énorme en aidant à maintenir cet équilibre délicat qui nous permet notre survie», indique notamment Paul McCartney, sur des images aériennes fournies par le photographe français Yann Arthus-Bertrand.

>> Voir le documentaire (en anglais) «One Day a week» ci-dessous:

Le lancement de ce film a aussi été l’occasion pour l’artiste britannique d’accorder un entretien à National Geographic. Il y déclare «adorer» être végétarien depuis près de 40 ans. «Il y a tellement de bonnes choses végétariennes» que la viande ne lui manque absolument pas, rappelant qu’il s’en passe avant tout par compassion.

«Il faut être doux» pour convertir les gens

Paul McCartney explique que le concept de Meat Free Monday, à savoir se passer de viande au moins une fois par semaine, s’avère plus efficace pour changer le régime alimentaire des gens plutôt que de leur dire seulement «je suis végétarien et tu devrais aussi le devenir». «Si on leur dit, essayez un jour par semaine, ils sont plus réceptifs pour le faire que si on le leur martèle, il faut être doux», souligne-t-il.

>> Voir l’entretien (en anglais) de Paul McCartney avec National Geographic ci-dessous:

Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.

Back to Top