Melanie Joy lance une nouvelle série d’articles sur les principes du véganisme

La psychologue et militante veut approfondir le dialogue au sein de la communauté végane et résoudre les conflits.

© birdyfoto/Flickr

Si les objectifs sont les mêmes pour les vegans, les moyens pour y parvenir ne sont pas toujours partagés. Pour la psychologue sociale et militante végane américaine Melanie Joy, ces conflits ne font qu’affaiblir le mouvement. C’est ainsi qu’elle vient de lancer une nouvelle série d’articles intitulée «Un Nouveau véganisme pour un nouveau monde: mettre à jour les principes vegans pour rendre justice à tous les animaux».

Des problèmes de sexisme au sein du mouvement vegan

«J’ai été témoin des interactions problématiques constantes au sein du  mouvement vegan (…) qui font perdre de la puissance au mouvement, qui font que les vegans se battent entre eux et contribuent à certains des problèmes dans le monde que la plupart des gens – vegans et non-vegans – ne soutiendraient pas, comme le sexisme et le racisme», a-t-elle raconté au site Plant Based News pour expliquer sa démarche.

Le sexisme qui règnerait au sein du mouvement vegan est la principale problématique abordée par la présidente de Beyond Carnism («Dépasser le carnisme») alias «Réseau de conscience et d’action sur le carnisme» (Caan). Se sentant frustrée et triste de devoir affronter parfois de telles résistances masculines, Melanie Joy entend ainsi rendre «toutes ces fractures visibles pour réparer notre mouvement» et le rendre plus fort. Le premier article (en anglais) peut être lu en cliquant ici.

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.