«Dans 25 ans, la nourriture végétarienne sera la norme», selon Paul McCartney

L’ex-Beatles se réjouit de son futur avènement.

«Le végétarisme est le nouveau rock’n’roll». A l’occasion de la Semaine nationale végétarienne la semaine dernière en Grande-Bretagne, Paul McCartney en a profité pour rappeler son soutien inconditionnel à la cause dans un entretien au Telegraph.

La famille McCartney, une dynastie végétarienne

«Dans 25 ans, la nourriture végétarienne sera la norme», a estimé l’ex-Beatles, qui s’est félicité de l’évolution de ce régime alimentaire et de son futur avènement. Quand il a délaissé la viande, avec sa femme Linda (décédée en 1998), dans les années 1970, les choses étaient quelque peu compliquées au début, se retrouvant à manger des légumes à la vapeur dans les restaurants. «Ils ne pouvaient pas penser au-delà. Nous avons pensé que nous devions essayer de faire quelque chose pour y remédier», a-t-il raconté.

C’est alors que Linda McCartney s’est lancée dans l’écriture de livres de recettes végétariennes à la fin des années 1980 avant de lancer sa propre gamme de plats surgelés végétariens au début des années 1990. «Elle était très persuasive, mais très douce avec ça (le végétarisme, ndr)», a observé Paul McCartney, dont les filles, Mary et Stella, ont épousé également le mouvement. La première a cofondé la campagne «Meat Free Mondays» («Lundis sans viande») tandis que la seconde s’attache à n’utiliser que des matières véganes pour les vêtements qu’elle crée.

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, il a travaillé pour Le Monde, Radio France, Libération, 20 Minutes et EuroNews. Il est aussi co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.