Le sauvetage d’un gorille élu meilleure photo de l’année par le public d’un musée londonien

Elle a été prise par la Canadienne Jo-Anne McArthur au Cameroun.

Jo-Anne McArthur/Natural History Museum

Le People’s Choice award de la meilleure photo de vie sauvage du musée d’histoire naturelle de Londres a été remis cette année à Jo-Anne McArthur pour son cliché d’un gorille sauvé du braconnage.

La photo montre Pikin, un jeune gorille du Cameroun qui allait être vendu pour sa viande, dans les bras d’Appolinaire Ndohoudou, un membre de l’association Ape Action Africa, qui l’a sauvé. Ils se trouvent dans une voiture conduisant l’animal dans un sanctuaire du pays où il pourra vivre à l’abri des braconniers.

«Aucun acte de compassion envers les animaux n’est jamais trop faible»

«Je suis tellement reconnaissante que cette image ait trouvé un écho auprès du public et j’espère que cela nous inspirera tous à nous préoccuper un peu plus des animaux. Aucun acte de compassion envers eux n’est jamais trop faible. Je photographie régulièrement les cruautés que les animaux endurent de notre part, mais parfois, je suis témoin d’histoires de sauvetage, d’espoir et de rédemption», a expliqué Jo-Anne McArthur sur le site du musée.

«Un effet collatéral malheureux de ces sauvetages est que les bébés doivent être élevés par les humains, ce qui signifie qu’ils s’habituent et ne peuvent pas être réintroduits dans la nature par la suite», a néanmoins observé la photographe canadienne.

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.