Le musée Guggenheim de New York retire trois œuvres d’une exposition impliquant des animaux vivants

Elles ont été réalisées par des artistes chinois.

Le musée Guggenheim de New York recule face aux protestations des défenseurs des animaux. L’établissement ne montrera pas trois œuvres d’artistes chinois dans lesquelles des animaux vivants sont mis en scène, prévues dans une exposition à venir le mois prochain.

Chiens, reptiles, insectes, sanglier et truie

La première œuvre est une vidéo de 2003 montrant plusieurs paires de chiens face à face sur des tapis roulants, mais qui ne peuvent pas se toucher, grognant et se fatiguant au fur et à mesure.

Une deuxième met en scène des centaines de reptiles et d’insectes vivants se dévorant entre eux tandis que la troisième est une autre vidéo de 1994 exhibant l’accouplement d’un sanglier et d’une truie.

«Bien que ces œuvres aient été exposées dans des musées en Asie, en Europe et aux États-Unis, le Guggenheim regrette que des menaces de violence explicites et répétées aient rendu notre décision nécessaire», a indiqué le musée, cité par le Guardian.

Une pétition signée par plus de 550.000 personnes, dont plusieurs célébrités comme Ricky Gervais, a circulé pour que les œuvres ne soient pas montrées, les accusant de cruauté animale.

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, il a travaillé pour Le Monde, Radio France, Libération, 20 Minutes et EuroNews. Il est aussi co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.