«Kedi», la belle histoire des chats d’Istanbul

Le documentaire de Ceyda Torun est sorti le 27 décembre au cinéma.

Une autre façon de découvrir Istanbul. Kedi, des chats et des hommes, sur les écrans depuis le 27 décembre, propose une balade dans les rues de la ville turque à travers les portraits de sept matous y vivant en liberté.

Un rapport intime avec les habitants d’Istanbul

On retrouve ainsi Sari l’arnaqueuse, Bengü la tombeuse, Psikopat la psychopathe, Deniz le mondain, Aslan Parçasi le chasseur, Duman le gentleman et Gamsiz le joueur. Mais le documentaire de Ceyda Torun montre aussi leur rapport intime avec les Stambouliotes qui prennent soin d’eux.

>> Voir la bande-annonce de Kedi, des chats et des hommes ci-dessous:

Et si vous allez voir le film en salles, vous ferez une bonne action puisqu’une partie des bénéfices sera reversée à la fondation 30 Millions d’amis afin de financer la stérilisation des chats errants d’Istanbul.

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, il a travaillé pour Le Monde, Radio France, Libération, 20 Minutes et EuroNews. Il est aussi co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.