«Jane», un film sur la jeune Jane Goodall

Sorti sur les écrans en octobre, il est signé du National Geographic.

Si vous ne connaissez pas encore Jane Goodall, voici le documentaire qu’il vous faut pour vous familiariser avec son travail. Jane, réalisé par Brett Morgen pour le National Geographic, a composé un film de 1h30 à partir de 100 heures d’images inédites sur la primatologue et son travail qui a révolutionné la recherche sur les chimpanzés.

Sur une bande originale de Philipp Glass, Jane offre un portrait intimiste de cette grande dame de la lutte pour la protection de l’environnement et ses premières années à la découverte des primates pour le compte du National Geographic. A l’époque, elle était encore incomprise et ses recherches étaient novatrices, accompagnée par son premier mari, Hugo van Lawick, auteur des images du film, tournées dans les années 1960 et redécouvertes en 2014.

>> Voir la bande-annonce (en anglais) de Jane ci-dessous:

«J’ai découvert que je vivais dans mon rêve»

«Je voulais être aussi proche que possible des animaux dans la communication et me déplacer parmi eux sans crainte», raconte Jane Goodall dans le documentaire. «J’ai découvert que je vivais dans mon rêve, dans mon propre monde de la forêt», ajoute-t-elle.

La primatologue de 83 ans, qui a déjà fait l’objet de nombreux films, a indiqué à The Independent combien elle avait été défavorable à l’idée d’un nouveau documentaire sur elle. Mais c’est après avoir rencontré Brett Morgen, déjà auteur d’un film sur Kurt Cobain, qu’elle a finalement accepté. Partie sur un accord de trois heures de conversation, elle lui aura parlé trois jours durant…

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.