Neuf chiens sauvés d’un abattoir clandestin en Chine

L’opération a été menée par l’association Vshine et la police.

Humane Society International/Facebook

Toujours plus de chiens sauvés d’une mort certaine en Asie. Cette fois c’est à Dalian, en Chine, où Vshine est intervenu avec la police locale dimanche dernier pour faire fermer un abattoir clandestin dans lequel neuf chiens se trouvaient dans des conditions déplorables.

«Quand notre équipe est entrée dans les lieux, elle a fait face à cette terrible scène de neuf chiens tremblants, blottis ensemble sur le sol taché de sang de la salle d’abattage. L’abattoir lui-même offrait un spectacle dégoûtant et sale, et il est clair que si les volontaires et la police n’avaient pas été informés sur ce lieu, ces chiens auraient été battus à mort comme tant de pauvres animaux avant eux», a raconté Peter Li, responsable Chine de Humane Society International, dont Vshine est le partenaire dans le pays, cité par le Daily Mail.

Des chiens volés

D’après le quotidien britannique, le propriétaire de l’abattoir exerçait clandestinement depuis plusieurs années. Il pourrait échapper à des sanctions en échange de son engagement à ne plus jamais poursuivre sa morbide activité.

Les chiens, qui auraient été volés avant d’atterrir dans les lieux, ont été récupérés par l’association et vont être soignés avant d’être proposés à l’adoption.

Humane Society International/Facebook

Une loi sur la protection des animaux nécessaire

Selon Peter Li, «la plupart des Chinois ne mangent pas de chien et aimeraient voir les autorités agir rapidement pour lutter contre le commerce illégal de viande de chien, mais malheureusement, tant que la Chine ne crée pas  une loi sur la protection des animaux, il est peu probable que l’on assiste au changement d’attitude et d’action nécessaire».

Dans toute la Chine, ce sont près de 10 millions de chiens qui sont tués chaque année pour être mangés malgré, entre autres, les dangers sanitaires que cela comporte.

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.