La Rapa das bestas, une tradition brutale espagnole envers les animaux

La 450e édition annuelle a eu lieu le week-end dernier à Sabucedo (Galice).

Dani Vazquez / Flickr

Si la corrida est l’une des traditions impliquant des animaux les plus célèbres d’Espagne, la Rapa das bestas («rasage des bêtes») tient elle une place importante en Galice et plus particulièrement à Sabucedo. La 450e édition a eu lieu de samedi à lundi derniers.

Des chevaux sauvages «rasés»

Ici, ce ne sont pas des taureaux qui sont mis à mort, mais près de 250 chevaux sauvages des collines environnantes qui sont rassemblés dans une arène avant que les participants ne tentent de leur couper le crin dans une gigantesque mêlée.

Dani Vazquez / Flickr

En général, deux participants se jettent sur un cheval pour le «raser» tandis qu’un troisième lui tient fermement la queue, décrit 20 Minutos. D’autres participants tentent quant à eux d’empêcher les autres chevaux d’approcher afin de protéger leurs collègues à l’œuvre. Chaque cheval «rasé» reçoit ensuite un produit vermifuge par voie orale avant d’être relâché dans l’arène.

>> Voir un extrait vidéo du premier jour de la Rapa das bestas 2017 ci-dessous:

Trois jours de festivités

Cette lutte entre l’homme et le cheval, que la légende fait naître en 1567, a lieu à trois reprises à midi trois jours durant. Mais, contrairement aux taureaux des corridas, les chevaux sont eux relâchés ensuite dans la nature après les festivités.

L’événement, considéré depuis dix ans d’intérêt touristique international, espérait cette année attirer entre 20.000 et 30.000 spectateurs.

Written by Corentin Chauvel

Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour l'édition Brésil du Petitjournal.com, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération. Heureux possesseur d'un chat nommé Zissou.