En Asie, les éléphants exploités en masse par l’industrie du tourisme

Près de 3.000 d’entre eux sont utilisés par l’industrie du tourisme dans plusieurs pays, gardés dans des conditions cruelles.

World Animal Protection

Si les éléphants en captivité dans certains pays d’Asie amusent les touristes, l’envers du décor est bien moins joyeux.

Lors d’une enquête menée durant deux ans (2014-2016), l’ONG World Animal Protection a recensé 220 attractions utilisant 2.923 éléphants dont 96% vivaient dans «des conditions cruelles et inacceptables» a-t-elle annoncé dans un communiqué.

«Brutalement dressés» dès leur plus jeune âge

Les trois-quarts de ces attractions se trouvaient en Thaïlande, l’un des pays les plus touristiques de l’Asie du Sud-Est, où le nombre d’éléphants en captivité a augmenté de 30% en cinq ans.

L’ONG explique que les nouveaux éléphants introduits dans les attractions sont retirés à leur mère dès leur plus jeune âge, avant d’être «brutalement dressés afin d’être assez soumis pour être montés pour des balades et exécuter des tours».

«Ils sont gardés sur des sols en béton, attachés par des chaînes lorsqu’ils sont au repos, nourris avec des aliments pauvres et peu soumis à des soins vétérinaires», poursuit World Animal Protection.

>> Voir la vidéo de World Animal Protection sur des éléphants d’Asie en captivité ci-dessous:

Une pétition pour éveiller les consciences

C’est ainsi que l’ONG a lancé une pétition cette semaine afin d’éveiller les consciences sur cette réalité et protester contre les méthodes employées par l’industrie du tourisme dans ces pays, appelant à ce qu’elles fassent primer le bien-être des animaux.

Written by Corentin Chauvel

Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour l'édition Brésil du Petitjournal.com, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération. Heureux possesseur d'un chat nommé Zissou.