En Argentine, un zoo accusé de droguer ses animaux pour que les visiteurs puissent prendre des selfies

La controverse existe depuis 2014, mais la direction affirme que ses animaux sont juste dociles.

Caiodoun / Instagram

Cela fait plusieurs années que le zoo de Lujan, près de Buenos Aires, est dénoncé par les associations et les médias internationaux, mais sa popularité auprès des touristes semble inébranlable. La raison? Ces derniers peuvent prendre des selfies avec la plupart des animaux, notamment les plus sauvages comme les lions et les tigres.

Les opposants à cette pratique accusent l’établissement de droguer ses animaux ou de les nourrir avec des aliments qui les affaibliraient. Sur les photos postées par les touristes sur les réseaux sociaux, ils apparaissent en effet endormis la plupart du temps.

Une loi locale interdit le contact entre visiteurs et animaux

Les responsables du zoo réfutent ces accusations, affirmant qu’ils sont tout simplement dociles car élevés ainsi depuis leur naissance en captivité. Interrogés par Clarin l’an dernier, ils indiquaient même que seul le contact avec les animaux de ferme et les bébés félins était autorisé, pour ne pas enfreindre une loi locale prohibant toute interaction entre des visiteurs et des animaux. Mais les images prouvent bien le contraire…

Lancée il y a quatre ans par une association argentine de défense des animaux, une pétition demandant la fermeture du zoo de Lujan a recueilli à l’heure actuelle plus de 100.000 signatures.

Corentin Chauvel
Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour l'édition Brésil du Petitjournal.com, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.