Peta

A Pampelune, PETA organise une grande manifestation anti-corrida

A la veille de la féria de San Fermin, l’association de défense des animaux a défilé dans le centre de la ville de Navarre pour marquer les esprits.

Alors que les célèbres Fêtes de Pampelune débutent jeudi pour une dizaine de jours, PETA a frappé fort ce mercredi avec un happening composé d’une centaine de militants afin de protester contre les événements impliquant des taureaux à venir.

Peta

Des lâchers de taureaux quotidiens

En effet, parmi les festivités de la féria de San Fermin, l’on retrouve les encierros, qui auront lieu quotidiennement à partir du 7 juillet. L’activité consiste à lâcher six taureaux dans la ville dès 8h du matin, pourchassant les participants avant de terminer dans une arène où les animaux sont mis à mort. Des blessés sont régulièrement à décompter parmi la foule.

Les militants de PETA et AnimaNaturalis, revêtant des sous-vêtements noirs, de fausses cornes sur la tête et des slogans anti-corridas peints sur le corps, se sont réunis dans le centre de Pampelune.

«Simultanément et tout en protestant à voix haute, les militants ont cassé de fausses ‘’banderilles’’ contenant de la peinture en poudre rouge au-dessus de leurs têtes, se couvrant ainsi et remplissant l’air autour d’eux de ‘’sang’’», raconte PETA dans un communiqué.

>> Voir la vidéo du happening de PETA ci-dessous:

«Les corridas n’ont pas leur place dans une société civilisée»

«Les animaux doivent être respectés et protégés, au lieu d’être pourchassés par une foule qui les rabat dans une arène où ils seront tourmentés, poignardés et tués», a déclaré Cyril Ernst, porte-parole de PETA France. «Les corridas n’ont pas leur place dans une société civilisée. PETA incite les gens dans le monde entier à s’opposer à ce spectacle sanglant et nous appelons Pampelune à rejoindre les 100 villes espagnoles qui l’ont déjà banni.»

Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.