A Alep, le sauvetage in extremis des derniers animaux d’un zoo

Plusieurs animaux sauvages ont été transférés hors de Syrie alors que la ville est en ruines.

Après plusieurs années de guerre en Syrie, ce n’est qu’en juillet dernier que les derniers animaux du zoo d’Alep ont été évacués. Cinq lions, dont une lionne enceinte, deux tigres, deux ours, deux hyènes et deux chiens font partie des treize survivants qui ont été transférés en Turquie, Jordanie et aux Pays-Bas par l’association Four Paws.

Treize survivants sur 300

Selon National Geographic, le zoo, qui porte le nom de Magic World, accueillait près de 300 animaux avant que la guerre n’éclate en 2011 et ne serve de base à des rebelles affiliés à Al-Qaida. La grande majorité des bêtes sont mortes dans les bombardements et fusillades, ou bien atteintes de maladie quand elles ne sont pas mortes de faim. D’autres auraient été vendues au marché noir.

>> Voir le reportage en vidéo (en anglais) de National Geographic ci-dessous:

C’est Amir Khalil, un Egyptien spécialisé dans le sauvetage d’animaux sauvages en zones de conflit (Libye, Palestine, Irak…), qui a mené cette opération que son ONG qualifie de «militaire» tant il a fallu de manœuvres pour qu’elle soit un succès malgré l’état dramatique des animaux. Pour le vétérinaire, «ces animaux sont une lueur d’espoir dans toute cette obscurité».

Article écrit par Corentin Chauvel

Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.