L214 dévoile une vidéo d’un élevage de lapins exploités pour leur fourrure et leur chair

Les images ont été tournées dans trois élevages et un abattoir de Nouvelle-Aquitaine.

L214 - Ethique & animaux

Une nouvelle vidéo choquante dévoilée cette semaine par L214. Cette fois, ce sont trois élevages et un abattoir de lapins exploités pour leur fourrure et leur chair de Nouvelle-Aquitaine qui en sont l’objet.

Tournées entre septembre et novembre derniers, les images montrent des lapins Orylag, issus d’une sélection génétique menée par l’Institut national de la recherche agronomique (Inra). Comme tout élevage industriel, les animaux vivent dans des cages exigües collectives puis individuelles pour préserver leur pelage au sein d’un grand hangar sans fenêtre.

100 lapins tués par heure

«Les lapins ne reçoivent jamais de foin, mais uniquement une alimentation sous forme de granulés, et de nombreux vaccins et antibiotiques leur sont administrés pour tenter de les garder en vie dans cet environnement inadapté. Le taux de mortalité dans ces élevages est de 25 à 30%. À l’abattoir, les lapins sont tués à la chaîne à la cadence de 100 lapins par heure», détaille L214 dans un communiqué.

>> Voir la vidéo de L214 ci-dessous:

«La fourrure de cette filière est utilisée par des marques de luxe comme Dior, Fendi ou encore Dolce & Gabbana. La chair de ces lapins est commercialisée sous l’appellation Rex du Poitou», selon L214.

L’association a annoncé avoir porté plainte contre les élevages et l’Inra pour mauvais traitement, et a lancé une pétition en ligne appelant les maisons de luxe citées à ne plus utiliser de fourrure, imitant d’autres marques comme Gucci ou encore Michael Kors.

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, il a travaillé pour Le Monde, Radio France, Libération, 20 Minutes et EuroNews. Il est aussi co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.