Nancy Holten / Facebook

Rejetée par son village, une végane obtient (enfin) son passeport suisse

Nancy Holten se bat contre les traditionnelles cloches que portent les vaches suisses.

Arrivée à l’âge de 8 ans en Suisse, la Néerlandaise Nancy Holten, 42 ans, a obtenu la nationalité de son pays d’accueil. La militante avait fait appel aux autorités de l’État alors que les habitants de sa commune bloquaient la procédure parce que la jeune femme est jugée «trop énervante», raconte le site 24 heures.  

Combat contre les cloches des vaches

La raison? Les cloches que portent autour du cou les vaches suisses provoquent un tintement qui, selon Nancy Holten, serait mauvais pour leur santé.

Elle voudrait donc mettre fin à cette tradition séculaire. Un combat qui ne plaît pas du tout aux habitants de Gipf-Oberfrick, en Argovie, qui se sont donc prononcés deux fois contre sa naturalisation lors du vote de l’assemblée communale.

Jan / Flickr

Pourtant, sur le papier, aucun élément n’est suffisant pour empêcher la mère de trois enfants parfaitement intégrée d’obtenir son passeport suisse, selon 24 heures. «Je sais que je m’attaque à des traditions qui, dans une commune rurale, sont très importantes.

Mais je revendique ma liberté de penser différemment et de l’exprimer. Mes convictions n’ont rien à voir avec mon intégration. Mes actions énervent beaucoup de monde, mais je ne veux pas me taire, ce n’est pas dans ma personnalité», déclare au site suisse Nancy Holten, vegan depuis dix ans.

«Nancy Holten a une grande gueule»

«Nancy Holten a une grande gueule, tout ce qui l’intéresse est qu’on parle d’elle. Il y a aussi des Suisses qui luttent pour la cause animale, mais pour avoir droit au passeport, il faut faire preuve de bonne volonté. Nous ne voulons pas lui donner ce cadeau si elle nous embête et ne respecte pas nos traditions», lui répond en effet une opposante de son village n’appréciant pas le combat de la Néerlandaise, qui a notamment posé nue avec son chat pour protester contre la fourrure animale.

Nancy Holten / Facebook

 

Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.