Un monde sans viande serait plus sain et plus riche

vege

Une étude publiée par la revue scientifique PNAS a révélé ce que deviendrait notre monde si ses habitants devenaient tous végétariens ou végétaliens.

Des milliards de dollars économisés

Si tous les humains sur Terre passaient à un régime végétarien, «le monde pourrait éviter des millions de décès d’ici 2050, réduire sensiblement les émissions de gaz à effet de serre et économiserait des milliards de dollars en coûts de santé, et en protection de la planète, ceci tous les ans».

Cette étude est la première à estimer l’impact sur la santé et le climat d’un mouvement mondial vers un régime végétal. «Ce que nous mangeons influence grandement notre santé personnelle et l’environnement mondial», a déclaré l’auteur principal, Marco Springmann.

Bon pour la santé et le climat

L’étude a révélé que si le monde suivait les recommandations pour manger les quantités minimales de fruits et de légumes et limitait la viande rouge, le sucre et la consommation totale de calories, il réduirait les émissions de gaz à effet de serre de 29%.

L’adoption d’un régime végétarien réduirait les émissions liées à l’alimentation de 63%, celui d’un régime végétalien les réduirait de 70%.

Bon pour l’économie

L’étude a également révélé que les changements alimentaires pourraient produire des économies de 700 millions à 1 milliard de dollars par an en soins de santé, tandis que les avantages économiques de la réduction des émissions de gaz à effet de serre pourraient atteindre 570 milliards de dollars.

«Adopter des régimes alimentaires plus sains et plus respectueux de l’environnement peut constituer un grand pas dans la bonne direction», affirme M. Springmann.

Alors qu’un monde sans viande semble toujours idéaliste pour la plupart de ses habitants, il est peut être notre seul espoir de sauver la planète.

Article écrit par Joe Loria

Joe Loria, spécialiste réseaux sociaux et rédacteur pour l’association de protection animale Mercy For Animals.