Bernard Slider / Sea Shepherd

Quarante ans après, Michelle Rodriguez succède à Brigitte Bardot auprès des bébés phoques

En mars 1977, le capitaine Paul Watson emmenait l’actrice française Brigitte Bardot dans l’est du Canada pour une campagne de dénonciation de l’abattage des bébés phoques. Quarante plus tard, le fondateur de Sea Shepherd a proposé le même voyage sur place à l’actrice américaine Michelle Rodriguez et une équipe entièrement féminine.

Les braconniers ont laissé place au réchauffement climatique

Si le fameux appel de Brigitte Bardot a bien éveillé les consciences, la chasse au phoque ne s’est malheureusement jamais arrêtée – 350.000 bêtes tuées ces six dernières années, d’où la nécessité pour Sea Shepherd de le reproduire de nouveau, mais pas seulement.

>> Voir le clip de Sea Shepherd avec Michelle Rodriguez ci-dessous :

L’ONG entend alerter également sur les conséquences dévastatrices du réchauffement climatique. Elle a en effet pu constater sur place que le golfe du Saint-Laurent n’était plus gelé comme il avait l’habitude de l’être, or ce sont sur ses glaces que les phoques donnent naissance à leurs petits. «Sans la glace, il n’est pas possible de trouver les phoques», s’est alarmé Sea Shepherd.

«Ce que j’ai vu, c’est une catastrophe écologique»

Finalement, après plusieurs jours de recherche, l’équipe de l’ONG a pu trouver des bébés phoques. «Cela valait le coup de prendre des risques, ce sont de belles créatures», a déclaré Michelle Rodriguez. «Je m’attendais à voir des milliers de phoques sur un solide bloc de glace. Ce que j’ai vu, c’est une catastrophe écologique», a-t-elle toutefois déploré.

Bernard Slider / Sea Shepherd
Corentin Chauvel
Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour l'édition Brésil du Petitjournal.com, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.