Damien Senger / Flickr

Présidentielle: l’«énorme colère» de Nicolas Hulot devant l’absence de l’écologie dans les débats

Le président de la Fondation pour la nature et l’homme a particulièrement critiqué les candidats de droite.

Il faut bien le dire, on aura très peu parlé d’écologie dans cette campagne présidentielle du premier tour qui se termine. De quoi énerver particulièrement Nicolas Hulot, qui a exprimé son désarroi sur RTL cette semaine.

Hamon, Macron et Mélenchon approuvés

«Je ne le vis même plus comme une tristesse, mais comme une énorme colère», a déclaré le président de la Fondation pour la nature et l’homme, qui avait renoncé lui-même à se présenter au scrutin.

Il a tout de même trouvé dans le programme de Benoît Hamon, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon une approche de l’écologie qui le satisfait. Par contre, pour ce qui est de l’autre côté de l’échiquier politique, Nicolas Hulot est très remonté: «Quand je vois que la droite a toujours une forme d’aversion sur un sujet qui conditionne tout le reste, ça me met en colère. Il devrait y avoir une émulation positive et constructive. Entretenir une division politique politicienne au moment où l’humanité est menacée dans ses fondamentaux, moi, ça me met excessivement en colère».

Donner accès à une alimentation de qualité à tout le monde

D’autant plus que l’ancien animateur de TF1 voit dans l’écologie un secteur qui pourrait lui aussi créer des emplois. «Si la restauration collective s’approvisionnait à 100% sur une agriculture de proximité et de qualité, des dizaines de milliers d’emplois seraient créés. Vous changez la réalité quotidienne du monde paysan et vous donnez accès à une alimentation de qualité à tout le monde, et pas simplement aux bobos qui peuvent se permettre de payer plus cher des produits bio», estime-t-il. Sans oublier «la transition énergétique bien entendu, en développant un modèle basé sur les énergies renouvelables».

Article écrit par Corentin Chauvel

Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.