Le ministre allemand de l’Agriculture en guerre contre les saucisses vegans

Christian Schmidt ne veut plus que des produits sans ingrédients d’origine animale portent le nom de «saucisses», «steak» ou «escalope»…

Stephan Mosel

Une saucisse vegan peut-elle être qualifiée de «saucisse»? Pour le ministre allemand de l’Agriculture, c’est non. Depuis quelques mois, Christian Schmidt soutient ainsi le combat de l’Association des bouchers de son pays.

«Ces termes trompent et déstabilisent les consommateurs»

Selon lui, une saucisse, un steak ou une escalope vegan ne peut porter la même appellation que son équivalent carné car il s’agit d’une tromperie pour les consommateurs. «Je ne veux pas que l’on puisse prétendre que ces plats à base de pseudo-viande sont de la viande. Ces termes trompent et déstabilisent les consommateurs (…). Je vais plaider pour qu’ils soient interdits dans l’intérêt des consommateurs», a déclaré à Bild Christian Schmidt, cité par l’agence de presse Reuters.

Le ministre pointe du doigt en particulier les versions vegans des «currywurst» allemandes, des saucisses au curry. Les consommateurs ne semblent pas non plus encore si «trompés» que cela. Selon un récent sondage cité par BFM TV, seuls 4% des Allemands ont indiqué avoir déjà acheté un steak de soja au lieu d’un steak de bœuf.

Corentin Chauvel

Article écrit par Corentin Chauvel

Journaliste professionnel et généraliste, il a travaillé pour Le Monde, Radio France, Libération, 20 Minutes et EuroNews. Il est aussi co-fondateur de Bom Dia Brésil, magazine spécialisé sur le plus grand État d’Amérique latine.