L’Assemblée nationale reconnaît définitivement que les animaux sont « doués de sensibilité »

Des chatons

Ils ne sont officiellement plus des meubles. L’Assemblée nationale a confirmé mercredi la qualité « d’êtres vivants doués de sensibilité » aux animaux, lors de l’examen final du projet de loi relatif à la modernisation et à la simplification du droit et des procédures.

Le projet de loi a été soutenu par les députés socialistes, radicaux de gauche, écologistes et UDI. Le Front de Gauche s’est abstenu. L’UMP a voté contre.

Cette décision efface définitivement le vote des Sénateurs, qui s’étaient récemment opposés à modifier le statut des animaux, l’Assemblée ayant toujours le dernier mot dans le système parlementaire français.

« Reconnaitre le caractère d’être vivant et sensible de l’animal dans le Code civil mettra fin à une incohérence qui rend la protection des animaux aujourd’hui imparfaite. 9 français sur 10 sont favorables à cette évolution du droit » soulignait Reha Hutin en octobre.

C’est en effet une pétition de 30 Millions d’amis, association qu’elle préside, pour réclamer un nouveau statut juridique de l’animal qui avait lancé les débats il y a deux ans. Celle-ci avait été signée par plus de 770.000 personnes.

Julie Perrieux
Journaliste spécialisée en développement durable.