La charcuterie est cancérogène, la viande rouge aussi «probablement»

Une vache et son veau

De moins en moins de doutes. Un rapport choc de l’OMS révèle ce lundi que la viande transformée est cancérogène (charcuterie, jambon, saucisses…).

« Ces résultats confirment les recommandations de santé publique actuelles appelant à limiter la consommation de viande » , a commenté Christopher Wild, directeur du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), à l’origine de l’étude.

L’OMS ajoute que les preuves sont désormais « suffisantes ».

La viande rouge aussi concernée

Pour ce qui est de la viande rouge, l’organisation ajoute qu’elle est également « probablement » cancérogène.

Ces résultats concernent la viande de boeuf, veau, agneau, mouton, cheval, chèvre, mais aussi porc.

Les industriels de la viande nient en bloc

Un coup dur pour l’industrie de la viande, qui n’a pas tardé à réagir.

« Si c’est la conclusion de l’agence, elle ne peut s’appliquer à la santé des personnes, parce qu’elle ne comporte qu’une partie du casse-tête, des risques théoriques », a déclaré le président de l’Institut nord-américain de la viande, Barry Carpenter.

Julie Perrieux
Journaliste spécialisée en développement durable.