ShaireProductions.com / Flickr

En Grande-Bretagne, de la vraie fourrure vendue comme de la fausse

Elle est issue de chats, chiens viverrin et lapins, selon des tests effectués par des experts.

Gros scandale en Grande-Bretagne. Une enquête de la chaîne télévisée Sky News a révélé il y a quelques jours que la fourrure de vêtements des marques Missguided et House of Fraser n’était pas fausse, comme mentionné sur les articles, mais véritable.

Les journalistes du reportage ont fait analyser les fourrures par des experts, qui ont déterminé qu’elles n’étaient pas synthétiques. Ainsi, de la fourrure de lapin a été retrouvée sur des gants, de chat pour faire des pompons de chaussures à talon… De la fourrure de chien viverrin a aussi été détectée.

Un phénomène croissant et inquiétant

«Que (les marques) sachent ou non qu’elles vendent (de la vraie fourrure), quelque chose doit être fait. Elles doivent être plus responsables de ce qu’elles vendent», s’est indignée une consommatrice auprès de Sky News. D’autant plus que Missguided lui avait affirmé dans un premier temps sur Twitter qu’il s’agissait bien de fausse fourrure.

L’un des experts ayant réalisé les tests a indiqué à la chaîne que ce type d’erreur est de plus en plus commun ces dernières années, et les deux marques mises en cause ne sont pas les premières à, sans doute, avoir été abusées par leurs fournisseurs chinois. Debenhams et Forever 21 en avaient fait les frais, également révélé après une enquête journalistique, à la fin de l’année dernière, rappelle The Telegraph.

Les articles retirés, les clients remboursés

A la suite de la diffusion du reportage, Missguided et House of Fraser ont réaffirmé leur bannissement de la vraie fourrure. Les articles incriminés vont être retirés des rayons et les clients remboursés. Une enquête interne sera menée pour déterminer comment l’erreur a été possible.

Corentin Chauvel
Journaliste professionnel et généraliste, j’ai travaillé pour Bom Dia Brésil, Lepetitjournal.com Brésil, 20 Minutes, Radio France, Le Monde, EuroNews et Libération.